Morsay 2017

Morsay 2017 le seul président qui va sortir la France de la galère
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez le président Morsay et son Parti Libertarien de France http://www.parti-libertarien.com et son programme 2017 http://www.parti-libertarien.com/programme sur notre forum blog morsay

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [Fic Boobs] Camille la jeune bourgeoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 10472
Date d'inscription : 17/09/2013

MessageSujet: [Fic Boobs] Camille la jeune bourgeoise   Dim 4 Juin - 6:21



Voici le premier chapitre des péripéties palpitantes et trépidantes de la jeune Camille


~ Chapitre I : Une journée qui tourne mal ~


Je m'appelle Camille, et je suis une jeune lycéenne de 17 ans en phase de passer mon bac S. J'ai des longs cheveux châtains ondulés qui balaient doucement le creux de mes hanches, des yeux noisettes, et une bouche toujours souriante. Tout ça forme un visage angélique, d'après les dires de mes camarades de classe.
Pour ce qui est du reste, j'imagine que je ne vais pas vous le cacher. J'ai un 90D à faire baver certaines pimbêches du bahut. Je ne suis pas du genre à en profiter, mais si je peux clouer le bec à ces filles qui se prennent pour des mannequins, je me gêne pas. J'ai aussi des petites fesses rondes et dorées par les vacances d'été, mais si un mec ose les toucher sans permission, il repartira sans ses dents.
Dans la vie, je suis plutôt fleur bleue et tête en l'air. Il m'arrive de me perdre dans mes pensées, et de me retrouver à l'autre bout de la ville en voulant acheter du pain à la boulangerie au coin de la rue. Néanmoins, ce côté "rêveuse" semble plaire à certains, étant donné que j'ai un copain depuis peu. Il est mignon, quoiqu'un peu naïf, et j'ai entendu dire qu'il se vantait beaucoup de moi auprès de ses potes.
Mais bon, je l'aimais beaucoup. Cependant, je savais qu'il avait quelque chose en tête. Il voulait passer le pas, voeu qui n'était pas réciproque, étant vierge de tout coït. Je n'étais sans doute pas prête pour ça. Je restais focalisée sur mes études, car mes résultats étaient médiocres. Venant d'une famille aisée, mes parents refusaient que je sois aussi faible en cours, et me poussait à travailler.


10h56


Sur le chemin pour aller en cours de physique, je rencontrai justement mon copain Théo.
-Salut, chérie !
-Bonjour, mon amour !
Il me posa un tendre baiser sur les lèvres avant de prendre ma main. Oui, il était gentil, peut-être un peu trop ? Mes amies ne comprenaient pas pourquoi je l'avais choisi lui, alors que j'avais l'embarras du choix. Bon écoutez, j'ai pas envie d'argumenter sur les choix de mon cerveau, on va mettre ça sur le compte de l'inconscience de l'amour.
Après être arrivée devant ma salle, je lui fis un petit signe d'au revoir qu'il me rendit avant d'aller rejoindre sa propre bande. Mon amie Noémie me donna une tape derrière le dos, comme à son habitude, pour me saluer.
-Alors, Cam, toujours avec ce mec ?
-Arrête, il est mignon, il est gentil, qu'est-ce que tu lui reproches ?
-Il est drôle ?
-Euh ...
-Il est cultivé ?
-Ben ...
-Il te fait des cadeaux ?
-Mais ...
-Il est fidèle ?
-J'en suis sûre.
-Mais est-ce qu'il fait bien l'amour ?
Cette dernière question lui valut le retour de sa tape dans le dos.
-Ahah, oui j'avais oublié que vous l'aviez jamais fait. T'es sûre que tu veux faire ta première fois avec lui ? D'ailleurs il est puceau, non ?
-Je crois bien, oui.
Noémie, elle, était loin de l'être. Au bout de quelques mois, elle s'était déjà faite une dizaine de mecs. C'était une nymphomane assumée, et cette réputation la faisait rire. Je peux vous dire que chaque année, les mecs du lycée rêvaient d'être dans sa classe. Loin d'être laide (et c'est un euphémisme), elle savait jouer de ses formes de déesse pour amadouer aussi bien les lycéens que les professeurs. Ce qui me dégoûtait d'ailleurs. Comment pouvait-elle faire la salope devant ces vieux pervers ?
Enfin, c'était quand même une bonne amie qui m'avait aidée à plusieurs reprises, et même si c'était un garage à bites, je l'aimais beaucoup.


11h37


Retour des copies corrigées. 6. Voilà ma note à ce putain de contrôle de physique. Avec en commentaire "Il faudrait concrétiser le travail à la maison". Mais ferme-la, vieille cruche, ça va me servir à quoi de savoir équilibrer des coefficients stoechiométriques ? A côté de moi, Noémie récupérait son 16. Un beau physique, et forte en physique. J'étais déjà soûlée des réfléxions que mes parents allaient me faire.
-Allez, Cam, c'est pas grave, tu voudras que je t'aide à réviser ?
Je sais qu'elle disait ça sans se moquer, mais sur le coup, j'étais presque énervée de sa question.
-Non, c'est bon, j'arriverai jamais à ton niveau de toute façon.
-Bah si tu veux pas travailler, tu peux toujours aller faire une gâterie au prof principal, dit-elle en plaisantant.
-T'es conne, sac à foutre.
Elle rigola, ce surnom que je lui donnais parfois ne la dérangeant pas.


15h01


Heureusement (ou pas, vu que je devais annoncer ma note à mes parents), la journée finissait assez tôt. Théo finissait plus tard, je lui envoyai donc un petit message de soutien.
"Je rentre chez moi, mon coeur, on se parle plus tard <3"
Quelques minutes plus tard, je reçus sa réponse :
"D'ac, ma chérie, à tout à l'heure <3"
Noémie, insassiable curieuse, reluquait mes messages.
-Bah alors, vous vous dites pas "je t'aime" ?
Cette remarque innocente visait pourtant juste.
-C'est vrai qu'on est pas trop comme ça.
-Bon, ça me regarde pas, hein. Allez, ma poule, je te laisse !
Elle habitait pas loin du lycée, cette chanceuse, elle avait pas trente minutes de marche à se taper. Je lui fis un petit signe, et reprit mon chemin. En arrivant devant le chemin que je prenais d'habitude, je vis qu'un accident de voiture barrait complètement la route.
-Putain de merde, je vais devoir faire un détour.
J'aimais pas beaucoup ça, le chemin le moins long à part celui-ci passait par un quartier plutôt chaud. Enfin, entre prendre trois rues dans ce quartier, ou faire un autre détour de vingt minutes, mon choix était vite fait.
Je m'engageais donc entre les HLM insalubres de la cité, pressant le pas par réflexe. J'avais des bijoux plutôt coûteux sur moi, et les jeunes d'ici n'hésitaient pas à dévaliser les personnes qui s'aventuraient trop longtemps sur leur territoire.
En prenant un tournant dans une rue étroite, je remarquai un groupe de trois mecs qui fumaient en ricanant. J'avais pas vraiment envie de passer devant eux. Alors que j'allais me retourner, je sentis un corps heurter le mien, et une main se poser sur ma bouche.


================


Sweet ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsay2017.monally.com
 
[Fic Boobs] Camille la jeune bourgeoise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orthophoniste chez un jeune enfant
» Sos pour Darkboy , jeune berger picard.eutha le 16 08
» Jeune make-up addict ;)
» jeune fille au pair
» Animations jeune public

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Morsay 2017 :: Morsay Président :: Morsay News-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: